Rue Marchant avec un T

Certains l'écrivent avec un d, d'autres respectent le t. Les premiers ont peut-être l'esprit mercantile. Ils sont en effet nombreux à ne penser qu'au fric en reniant leur profession de fois affichée. D'autres méconnaissent l'histoire de Metz.

Pourquoi écrire avec un t ?

La rue porte en effet le nom du baron Nicolas Damas Marchant (1767-1833), médecin et maire de la ville de 1805 à 1815.

La rue primitivement appelée rue des Grands Carmes en raison du couvent s'y trouvant, aboutissait au grand Meize un vaste terrain transformé en 1552 lors du siège de Metz, prenant le nom de retranchement de Guise. Cette rue reposant sur les vestiges de la voie romaine de Trèves, aboutissait au grand Meize, puis au pont Remond sur la Seille, situé près de la porte Sainte Barbe flanquée de deux tours.

En 1835 elle était devenue rue Marchant, rappelant le nom de l'ancien Maire de Metz. Le baron Marchant avait été professeur à l'école de médecine. Il habitait dans cette rue au n° 11, juste en face du numéro 6, dans une maison dont il était propriétaire.

maisonmarchant.jpg

Immeuble du 11 rue Marchant où habitait l'ancien maire de Metz, le baron Nicolas Damas Marchant